La reconduction de la loi Pinel en janvier 2018 pour une durée de 4 ans témoigne de l’efficacité des dispositifs de défiscalisation. Orienté de façon à soutenir le plan de relance sur le logement, l’investissement immobilier permet à un contribuable de soit devenir propriétaire d’un bien immobilier neuf à titre de résidence principale, soit de réaliser un investissement locatif pour défiscaliser ou épargner. Grâce à cela, la constitution d’un patrimoine durable est assurée, au même titre que les retombées économiques qui en découlent. Tour d’horizon des différents investissements possible dans le secteur de l’immobilier neuf.

Pourquoi investir dans l’immobilier neuf ?

L’économie mondiale s’accorde à dire que l’investissement dans la pierre reste la dernière niche d’investissement fiable. Il convient alors de distinguer dans le secteur l’ancien du neuf. L’immobilier neuf aujourd’hui dispose d’un privilège certain : à valeur égale, un locataire préfère de manière générale associer son loyer à un certain standing de prestation. Le secteur du neuf connaît un réel dynamisme de par les différents projets de programmes immobiliers ; ces derniers entrent dans une optique de développement moderne et durable du cadre de vie. De plus, les constructions neuves sont encadrées par des normes environnementales et écologiques qui garantissent la consommation énergétique respective à chaque bien.

La constitution d’un patrimoine durable

L’immobilier locatif connaît un retour sur investissement très intéressant. Cet investissement, appelé aussi « épargne évolutive », permet à un acheteur de bénéficier d’un patrimoine viable et transmissible dans un cadre familial. Chaque investissement dispose d’objectifs à moyen et à long terme : il suffit juste de définir clairement les motivations de son investissement. Enfin, l’achat de bien immobilier ne nécessite pas d’apports financiers initiaux conséquents.

Réduire ses impôts

Dans la continuité de la loi Duflot, le dispositif de défiscalisation Pinel offre la possibilité à un contribuable de réduire son impôt sur le revenu de manière significative : jusqu’à 21% du prix de revient du bien immobilier. L’ensemble représente une économie totale potentielle de 63 000€. Dans le cas d’immeubles situés en zone protégée, la loi Malraux permet de réduire son impôt si des travaux de rénovation englobant l’intégralité de l’immeuble sont effectués.

Compléter ses revenus

Outre la réduction d’impôt présentée précédemment, les dispositifs fiscaux aident à préparer la retraite par le biais de revenus complémentaires. Le statut de Loueur en Meublé, professionnel ou non, et au même titre que la loi Censi-Bouvard, permet de candidater à une récupération de TVA de 20% sur l’achat de son bien immobilier neuf. L’immobilier est donc le placement parfait afin d’assurer un patrimoine durable et facilement transmissible.

Comment réussir un investissement locatif ?

Investir dans l’immobilier locatif permet à un contribuable de devenir propriétaire exclusif d’un logement neuf. L’objectif est de soumettre son bien à la location sur la période d’engagement convenue au préalable. Étant destiné à la location et non à y vivre à titre de résidence principale pour le moment, faire appel à un professionnel du secteur peut permettre de comprendre les différentes caractéristiques du marché actuel.

La localisation de son investissement locatif

L’intégralité des régions est étudiée par le gouvernement afin de prioriser les zones dites tendues de France. L’objectif premier est d’offrir des logements dans les endroits où l’offre est nettement inférieure à la demande. Il ne reste plus qu’à l’acheteur de décider le meilleur endroit selon lui pour investir en fonction de la croissance de la ville, de l’accessibilité, ou encore des projets en vigueur dans la ville. Il est essentiel de savoir que les modalités de défiscalisation varient en fonction des régions de France : le territoire est divisé en 5 zones à savoir A bis, A, B1, B2 et C. Les deux premières étant les zones où il est le plus conseillé d’investir car elles regroupent les meilleures opportunités : prix d’achat, qualité de logement et attractivité de la ville.

Néanmoins, il est nécessaire de réaliser une étude plus poussée afin de déterminer le nombre d’emplois, d’étudiants, le développement actuel. Il convient de prendre en compte le dynamisme économique de la zone. Les conseillers Vianova sont là pour vous orienter au mieux.

Prioriser certains critères lors de l’achat

L’investisseur se doit de choisir la ville dans laquelle il souhaite investir, cependant un expert régional se doit de l’accompagner afin de lui trouver un bien immobilier proche de toutes commodités. La cible doit être déterminée : un logement étudiant dans la ville de Bordeaux sera très simple à louer en raison de la demande générée par les différentes écoles et universités présentes. Cependant être propriétaire d’un bien tel qu’un appartement familial génère bien plus de compléments de revenus qu’un logement étudiant. Il faut trouver un consensus durable dans le temps suivant vos envies et vos capacités financières.

Prendre du recul sur son investissement

Avant de rechercher le logement idéal, il est nécessaire de constituer un dossier solide : comprendre vos motivations, connaître vos capacités, afin de répondre à vos besoins. L’objectif final est de générer des revenus intéressants grâce une excellente planification des étapes de l’investissement : il faut prendre en compte l’apport initial, qui va ensuite induire le montant du crédit, qui lui-même va induire le nombre d’années de remboursement. Investir dans le neuf permet de construire un patrimoine, protéger sa famille par un actif librement transmissible, assurer un complément de revenu dans l’immédiat, et enfin préparer sa retraire sur le long terme. Les professionnels de Vianova vous accompagnent de la construction de votre dossier à la signature de l’acte d’achat. Prenez contact avec un agent du groupe afin de présenter votre projet d’investissement dans le secteur de l’immobilier neuf.