Qu’est-ce que c’est ?  
L’État a mis en place ce processus pour encourager les primo-accédants à se lancer dans leur premier achat immobilier. Cette aide peut aller jusqu’à 138 000 euros de prêt sans intérêt pour les ménages.
 
Ce dispositif a été créé en 1995 par le gouvernement pour aider les ménages à devenir propriétaire de leur résidence principale. En accord avec les banques, les nouveaux propriétaires ne seront pas soumis aux intérêts d’emprunts sur une partie de leur crédit immobilier. Le complément peut se faire par un ou plusieurs prêts (un prêt d’accession sociale PAS, un prêt conventionné, un prêt immobilier bancaire, un prêt épargne logement) et éventuellement un apport personnel.
Le prêt à taux zéro est gratuit, d'une durée de 20, 22 ou 25 ans avec une période de différé d’une durée de 5 à 15 ans, durant laquelle le ménage ne paie aucune mensualité sur son PTZ
 
Conditions :
Vous n'avez pas été propriétaire de votre résidence principale au cours des 2 dernières années précédant le prêt. Par ailleurs, le PTZ ne peut pas financer la totalité de l'achat de votre résidence. Il doit donc être complété par un ou plusieurs prêts. Il ne peut excéder le montant des autres prêts, d'une durée au moins égale à 2 ans, concourant au financement de la même opération.
 
Déterminer le montant du PTZ :
Le montant de votre prêt à taux zéro dépend :
·      Du fait que le logement soit neuf ou ancien
·      Du prix d'achat du logement
·      De la zone dans laquelle se trouve le logement
·      Du nombre d'occupants de ce logement
Plus précisément, le montant de votre PTZ est égal à une partie du coût total de l'achat dans la limite d'un plafond.
Pour calculer le montant du PTZ auquel vous pouvez prétendre, il faut multiplier votre plafond par la part du prix du logement prise en charge.
 
 
À savoir 
·    Prorogation du PTZ dans le neuf en zone A, A bis et B1 jusqu’au 31 décembre 2021
·    Prorogation du PTZ dans le neuf en zone B2 et C jusqu'au 31 décembre 2019
·    Recentrage du PTZ dans l'ancien sur les zones B2 et C
·    Aujourd’hui, environ 60% des PTZ dans l’immobilier neuf bénéficient à l’achat de logements en zones B2 et C. Or, À partir de 2020, seuls les ménages achetant un logement dans une grande agglomération pourront bénéficier d’un PTZ dans le neuf.